THE NEWSLETTER TEAM:
Editor: Chris Scott

Rédactrice-en-chef

Co-Editor: Sue Bellefeuille 

Rédacteur-en-chef adjoint 

Member of the Month Column: Marlyss Hernandez

Colonne du Membre du mois 

Trivia & Humor: "Chippewa Falls Finest", Dot Geissler

Sujets divers et humour : «Les meilleures de Chippawa Falls» 

Translators: Alain Gariépy & André Dufresne

Les traducteurs 

************
IN THIS ISSUE:
May’s Forum Member of the Month, John Belleveuille

RV2003 Phoenix Arizona Reunion Update

May Chat News & Topic Highlights

May Forum News & Topic Highlights

Chef Rivard

Trivia & Humor

The Editors Corner

DANS CE NUMÉRO:

Le membre du mois de mai: John Bellefeuille

Le rendez-vous de 2003 à Phoenix, Arizona

Nouvelles du clavardage

Nouvelles du forum

Le chef Rivard

De tout et de rien et humour

La colonne de la rédactrice-en-chef

**************
AN INTERVIEW WITH JOHN BELLEFEUILLE
OUR JUNE FORUM MEMBER OF THE MONTH 
By Marlyss Hernandez

When John was asked what made him choose genealogy and how does his family feel about his obsession, his reply was "I am glad that you realize that it soon becomes an obsession. As to when the desire to know about my ancestors first infected me is hard to say. The last two of my grandparents died during the winter before I was born. So I never had the opportunity to talk to a family member more than one generation older than I was. I did have an aunt, my father's older sister, Eucharistina (Carrie) who lived with us and I did as I was growing up glean bits and pieces about the family. Carrie had evidently had access at one time to what she translated into as English, "The First Families of Yamachiche." 

John says that the most interesting document that he has found he got from his Aunt Carrie. He relates the story as thus: "One piece of the history I got from Aunt Carrie laid dormant until a year or two ago when the ancestor she had mentioned showed up in data that I believe was collected by my daughter, Judith Bellefeuille Worrall. It was in regard to a young woman in my paternal grandmother's line, who had started a schism in her family when she married the attending physician to the English General James Wolf, a man named Thompson. Our current researches in that line ends with a Sara Thompson. Is she the daughter or is she the granddaughter of the girl in my aunt's story? I have determined that General Wolf's mother was a Thompson. His chief engineering officer was a Thompson. My limited research in general history of the day leads me to believe that when those old boys got a royal assignment they loaded their entourage with family that they could trust." 

UN ENTRETIEN AVEC JOHN BELLEFEUILLE
MEMBRE DU FORUM AU MOIS DE JUIN
Par Marlyss Hernandez _ Traduction: Alain Gariépy

Quand je lui ai demandé ce qui lui a fait choisir la généalogie comme passe-temps et quelles étaient les réactions de sa famille, John a dit que « Je suis content de voir que vous réalisez que c’est devenu rapidement une obsession. J’ignore quand le désir de connaître mes ancêtres m’est venu. Mes deux derniers grands-parents sont décédés durant l’hiver avant ma naissance. J’ai donc parlé uniquement avec des membres de ma famille de la génération précédente. J’avais une tante, la sœur de mon père Eucharistina (Carrie) vivait avec nous. J’ai ainsi en grandissant ramassé de l’informationmorceaux par morceaux au sujet de ma famille. Carrie avait eu accès à un moment donné à un livre «Les Premières familles de Yamachiche. » 

Sa tante Carrie a donné à John un document qu’il considère comme le plus intéressant qu’il ait découvert. Voici ce qu’il en dit : « Un pan de l’histoire de la famille était là jusqu’à l’an dernier lorsqu’un ancêtre dont Carrie m’avait déjà parlé fut découvert par ma fille, Judith Bellefeuille Worral. Ce document concernait une jeune fille dans la lignée paternelle de ma grand-mère. Elle avait créé un schisme dans la famille en mariant le médecin du général Wolfe, un certain Thompson. Nos recherches dans cette lignée se terminent avec Sara Thompson. Est-elle la fille ou la petite-fille de cette dame dont m’avait parlé tante Carrie? J’ai pu déterminer que la femme du général Wolfe est une Thompson. Son officier en charge du génie était un Thompson. Mes connaissances limitées de l’histoire de cette époque m’amènent à penser que ces personnes avaient eu une affectation du roi qui les amenait à s’entourer de personnes en qui ils avaient confiance » 

John says he hasn't found any pirates or ghosts yet. But he does have a really bad apple in the family and he didn't have to do genealogy to know about him because this guy was always used as an example - the bad kind- for him as he was growing up. He says, " Later in life when I moved to the state where he was incarcerated for life I was always up front in the cheering section when he was denied parole." 

As for what resources did he find most useful in his research, John says that he used local sources to start with, like the cemeteries, town and city clerks and newspaper archives. His wife Shirley's maternal family was mostly local to the Chelsea, VT area where they lived. "Also we had a big leg up in the form of two 8 ½" by 13 ¾" pages closely written by a Mrs. Eldon Owens who was researching her husband's ancestors. His ancestor, Daniel Fuller, migrated here with his brother David, Shirley's ancestor. This provided us with well-researched documentation spanning three centuries 1658 to 1935. Shirley's ancestor, Samuel Fuller, did not arrive on the Mayflower but is reported as arriving in a subsequent crossing. We have used the LDS web-site in verifying data and obtaining others, 
http://www.familysearch.com/. Also http://www.Ancestry.com/ and http://www.genealogy.com/ and, of course, the gold mine of Rivard genealogy: What a glorious day that was when Judy emailed me that URL and said 'Dad look at this site.' 
http://www.geocities.com/Heartland/Flats/1865/index.htm
I can't begin to remember all the people who have input a few names here and there."

John answered the next question in his preceding dialog. When asked who introduced him to the forum his answer again was, "I have to give Judy credit for that one again." John's advice to someone just beginning to research genealogy is as follows: "Be sure that you have a lot of time and a very patient spouse or one who is also interested in his or her roots. Ask any of your family members if they might have access to records or family bibles that had record pages that had been written on. If you have acquaintances who might be into genealogy ask them to watch for names and records that you might be interested in and offer to pay for the service in kind. An extra pair of eyes really helps. That is where the Forum comes in as there we have many pairs of eyes. I have been the recipient of at least two large pieces of genealogy information neither of them on the Rivard side for which I am ever grateful."

Other sur-names other than Rivard that John is currently researching are: "I just looked through Shirley's and my families and found 49 what I call dead end family names. In my family I could use some information on Pelletier, LeClaire, Maugé, Thompson and Leboeuf. In Shirley's family MacKeil, McCann, Wood, Childs, Reed, Manton and even Smith." John has no plans to attend the 2003 rendezvous in Phoenix the first weekend in April as of now. 

Autobiography of John Armand Bellefeuille

My earliest memories are of life on a rural dairy farm in Tunbridge, Vermont. I was born in Haverhill, Massachusetts March 23, 1919. My family moved to the farm that my father had purchased the autumn before in the first part of May of 1920. Being an after thought, I had two much older brothers, the youngest of which was Leo Arthur, then in the seventh grade at 13 yr. and 3 mo. old when the family moved. My oldest brother, Claude Lincoln, was almost to the ripe old age of 17 in about three weeks. I had a Sister, Madeline Velma, who stayed in Massachusetts where she was attending Macintosh School of Business in that city. Madeline was then 19 yr. and 5 months of age. Being just a little over thirteen months of age, I have no recollections of the move to the farm.

Life in rural Vermont in the early 1920's was really not much improved from the 1800's. Town roads were tracts in the native soils -with grass growing between the cartwheel ruts that became quagmires in the spring and prolonged rainy spells. In the winter they were choked with snow, which reduced travel to horse or oxen drawn wagons and sleds or shanks mares. A mile and a quarter away from my home there was a one-room school, Tunbridge #3. One September morning in 1925 my brother Claude hitched one of the draft horses to a buggy and transported me to that school over the above mentioned mile and a quarter of dirt track. He delivered me; with my little lunch box i.e. a rectangular cut plug tobacco box, to the cement steps at the front of the school and asked the neighbor girl who was going into the third grade to show me in to the teacher. I walked home that afternoon at 2 o'clock with the boy from the next farm that was really not ready for school but was sent at the request of the school committee so that they could justify paying a teacher. That year after they transferred some students from an adjoining district we had a total of eleven pupils. I attended high school for a little over two years. I had gotten involved in radio and electrical work by then and considered further schooling a waste of time. What a mistake that was. I never had a high school diploma until I got out of the military and received an equivalent certificate. 

In 1938, New England suffered a hurricane that destroyed much of Central New England's then standing forests. Shortly there after, as the radio and electrical work was slow, I did a stint for the United States Forest Service removing downed tree limbs and control burning them in an effort to reduce fire hazards. I worked the better part of two years for the Forest Service in this capacity. We also received training in forest fire fighting techniques. In 1940 I met Shirley MacKeil of Chelsea. We were married that year and have been so attached for going on sixty-two years. We have raised four children, Joseph Harmon, Donald John, Judith Anne, whom you all know as Judy Bellefeuille Worrall and Steven Wilson. They have collectively blessed us with nine wonderful grandchildren, who have, in turn given us so far eight great grandchildren. Among the great grandchildren are two sets of twins.

I was inducted into the United States Navy March 1, 1945. I was Honorably Discharged nine months and twenty days later after spending eight months and twenty days in the Navy Hospitals. I contracted Scarlet Fever in boot camp and progressed into Rheumatic Fever, the results of which I was given a medical discharge. 

After floundering around in the construction, electrical, and television service trades I made a giant, although unplanned, step in what I think was the right direction. At the request of my brother, Claude, I accompanied his eldest son, Claude Jr., on a job-seeking trip to Haverhill, MA to a plant the Western Electric Company had there. My nephew did not get hired that day. However, I decided that since I was working for myself at the time, spelled unemployed, I went in for an interview as an electronics technician in test set construction. I went to work the last of May 1956 and retired the last of May 1981. In October of 1957 the USSR launched Sputnik into orbit and I like to think also launched me into an engineering career. In a race to catch up, many companies offered to pay the tuition if personal wanted to go to night school. Western Electric Co. was no exception and after attending Lowell Institute of Technology three nights a week for four years, I received an Associates Degree in electronic engineering. However, two years prior to receiving the degree I was transferred from the test set technician job to a position as engineering associate. I was promoted to product engineer about three years later and when I retired I was a senior engineer in equipment repair overseeing power supply repair covering about eight locations around the country. That job called for a lot of time away from home, which I did not appreciate, leading me to retire at sixty-two. When I retired from Western Electric we were living in Georgetown, MA in a house we had bought in 1959 when I moved my family, figuring that with the recent promotion I could stop commuting weekends and take up residence locally. However, we never sold the house we had moved out of in Chelsea,VT. We rented the house and at the time I retired our youngest son, Steven, and his family were living in it. We had several years before moved a small mobile home onto a portion of the land that went with the Chelsea house. The year that I retired we started construction on a small solar optimum house near the mobile home. At that time I had been serving in Georgetown on the local Board of Health for about ten years a job I continued until 1986 when I said enough is enough and refused any further appointments.

Now I was free to pursue oil painting, which I had taken up shortly after retiring as a hobby and finish the new house in VT. The VT place is served by Washington Electric Cooperative an organization that I had played an active part in 1939 in getting them to extend lines through Chelsea and into Tunbridge. In 1987 I got weak minded and allowed my name to be put up for election to the cooperatives board of directors. I lost that election by one vote. In August of that year one of the cooperative's directors took a job with an investor owned electric company and had to resign as cooperative director. The board of directors in their great wisdom saw fit to appoint me to fill out her term. I ran again the following spring and served on that board for nearly thirteen years. I have never seemed to get away from public service. I am currently serving Chelsea as Zoning Administrator and as Health Officer and for the past two years as Health Officer for the neighboring town of Tunbridge, the town where I grew up.

John dit qu’il n’a pas encore trouvé de pirate ou de fantôme. Mais il y a une pomme pourrie dans la famille. Il n’a pas eu à faire sa généalogie pour le savoir; on le lui donnait toujours en exemple – un mauvais exemple – durant son enfance. Il dit « plus tard on a déménagé dans l’état où il purgeait sa sentence à vie. J’étais toujours présent lorsqu’il était question de le libérer sur parole. » 

Quelle ressource John a-t-il trouvé la plus utile dans ses recherches? Au début il a utilisé les ressources locales : les cimetières, les commis de la ville et les archives des journaux. La famille maternelle de son épouse Shirley a presque toujours vécu à Chelsea, VT. « Nous avions également un cahier de deux pages 8½ X 13¾, d’une écriture fine, que nous a laissé Mme Eldon Owens qui faisait des recherches sur les ancêtres de son mari. Son ancêtre, Daniel Fuller, avait immigré ici avec son frère David, l’ancêtre de Shirley. Cela nous donnait une documentation bien fournie s’étendant sur trois siècles, de 1658 à 1935. L’ancêtre de Shirley, Samuel Fuller, n’est pas arrivé sur le Mayflower, mais lors d’une des traversées suivantes. Nous avons profité du site web LSD pour vérifier nos données et en obtenir d’autres http://www.familysearch.com/. Également http://www.Ancestry.com/ et http://www.genealogy.com/ et, naturellement, le trésor de la généalogie des Rivard: http://www.geocities.com/Heartland/Flats/1865/index.htm /. Quel jour de fête lorsque Judy m’a envoyé un courriel et m’a dit « Papa, visites ce site » Il m’est impossible de me rappeler tous les noms de ceux qui m’ont fourni quelques noms ici et là. 

John a répondu à la question suivante dans le paragraphe précédent lorsque je lui ai demandé qui l’avait amené sur le forum. « Évidemment le crédit revient encore à Judy. » Un conseil que John veut donner à ceux qui commencent en généalogie : « Soyez certain d’avoir beaucoup de temps libre et un conjoint très patient ou intéressé dans ses propres racines. Demandez aux membres de votre parenté s’ils ont des fiches ou une bible dans laquelle on aurait écrit les noms de la parenté. Si vous connaissez quelqu’un qui fait des recherches en généalogie, demandez-lui de surveiller les noms qui vous intéressent et offrez-lui de payer pour ce service. Une deuxième paire de yeux peut grandement aider. Avec le forum, nous avons plusieurs paires de yeux. J’ai reçu au moins deux informations généalogiques qui ne concernent même pas les Rivard. J’en suis très reconnaissant. » 

Les autres noms qui concernent les recherches de John sont : « En regardant ce que j’ai sur la famille de Shirley et la mienne, j’ai frappé un mur 49 fois. En ce qui concerne ma famille, j’aimerais avoir des informations sur les Pelletier, LeClaire, Maugé, Thompson et Leboeuf; pour celle de Shirley, les MacKeil, McCan, Wood, Childs, Reed, Manton et même Smith. John n’a pas encore planifié d’assister au rendez-vous qui se tiendra la première semaine d’avril 2003 à Phoenix. 
 

Autobiographie de John Armand Bellefeuille

Dans mes plus anciens souvenirs je suis sur une ferme laitière à Tunbridge, Vermont. Je suis né à Haverhill, Massachusetts le 23 mars 1919. Ma famille est déménagée sur cette ferme que mon père avait acheté l’automne précédent en mai 1920. Étant le cadet, j’ai eu deux frères plus âgés, le plus jeune des deux Léo Arthur. Lorsque je faisais ma septième année, j’avais 13 ans et trois mois, la famille déménagea. Mon frère le plus âgé, Claude Lincoln, était à trois semaines de ses 17 ans. J’avais une sœur, Madeline Vilma, qui resta au Massachusetts, où elle étudiait à l’école de commerce de cette ville. Madeline avait alors 19 ans et cinq mois. J’avais alors 13 mois, c’est pourquoi je ne souviens pas de notre déménagement à la ferme. 

La vie dans le Vermont rural des années 1920 ne s’était pas tellement amélioré depuis le XIXe siècle. Les routes étaient des sentiers, où poussait l’herbe entre les roues des chariots, et qui devenaient des tas de boue le printemps et lors des grosses pluies. L’hiver, ils étaient engorgés par la neige de sorte qu’on ne pouvait voyager qu’avec des chevaux ou des bœufs qui tiraient des traîneaux à travers les fondrières et les congères. L’école Turnbridge #3, d’une seule classe, était située à un mille et quart de la maison. Un jour de septembre 1925, mon frère Claude attela un de nos chevaux et vint me reconduire à l’école sur ce sentier boueux. Il me laissa sur les marches de ciment avec ma boîte à casse-croûte qui n’était rien d’autre qu’un boîte rectangulaire de tabac. Il demanda à une voisine de la troisième année de me montrer la maîtresse. Je revins à la maison vers 14h avec un garçonqui vivait sur une ferme voisine. Il n’avait pas l’âge, mais sa présence à l’école, requise par le comité d’école, permettait de justifier le salaire de la maîtresse. Cette année-là après avoir transféré des élèves de d’autres écoles du district, nous étions 11 élèves J’ai été à l’école secondairedurant deux ans. Je faisais alors des travaux sur des radios et sur l’électricité et je pensais que c’était une perte de temps que de continuer. Quelle erreur ce fut! Je n’ai pas eu de diplôme du secondaire avant ma décharge de l’armée et ce fut une équivalence. 

Durant l’année 1938, il y eut un violent ouragan en Nouvelle-Angleterre qui détruisit presque entièrement la forêt du Centre de la Nouvelle-Angleterre. Un peu plus tard, comme on manquait de travail dans la radio et dans l’électricité, j’ai travaillé pour le service des forêts des Etats-Unis en coupant des branches et en les brûlant afin de réduire les risques de feu. J’ai fait ce travail durant deux ans. On m’a entraîné à combattre les incendies de forêts. J’ai rencontré Shirley MacKeil de Chelsea en 1940. Nous nous sommes mariés cette année-là et sommes restés ensembles durant soixante-deux ans. Nous avons élevé quatre enfants : Joseph Harmon, Donald John, Judith Ann, que vous connaissez tous sous le nom de Judy Bellefeuille Worrall et Steven Wilson. Ils nous ont donné neuf beaux petits-enfants, qui eux-mêmes ont eu huit enfants. Parmi ces arrière-petits-enfants il y a deux couples de jumeaux. 

Je me suis enrôlé dans la Marine le premier mars 1945. J’ai eu une décharge honorable neuf mois et vingt jours plus tard après avoir passé huit mois et vingt jours à l’hôpital de la marine. J’ai contracté la scarlatine dans le camp militaire qui se transforma en rhumatisme articulaire aigu. C’est pourquoi on m’a libéré pour raisons médicales. 

En octobre 1957, l’URSS a lancé son sputnik en orbite et j’aime bien penser que cela m’a lancé dans une carrière d’ingénieur. Dans la course pour rattraper les russes, plusieurs compagnies ont offert des cours du soir à leur personnel. Western Electric fit de même, et j’ai fréquenté l’Institut de Technologie de Lowell trois soirs par semaine durant quatre ans. On m’a octroyé un diplôme d’associé en ingénierie électronique. Deux ans avant la fin de mes études, on m’a muté de mon travail de technicien à une position d’ingénieur associé. Je devins ingénieur de la production trois ans plus tard. À ma retraite j’étais ingénieur senior dans la réparation de l’équipement de fourniture d’énergie dans huit locations différentes. Ce travail m’amenait à beaucoup voyager, ce que je n’aimais pas. C’est pourquoi j’ai pris ma retraite à l’âge de 62 ans. 

À ma retraite`de la Western Electric, nous vivions à Georgetown, MA, dans une maison que j’avais acheté en 1959 lorsque j’y avais amené ma famille. Avec ma promotion récente, j’ai arrêté de voyager tous les week-end entre la maison et mon lieu de travail, pour prendre une résidence dans ma ville de travail. Cependant, nous n’avons jamais vendu notre maison de Chelsea, VT. Nous avons loué la maison, et à ma retraite notre plus jeune fils Steven y habitait avec sa famille. Plusieurs années auparavant nous avions installé dans la cour de notre maison de Chelsea une maison mobile. L’année de ma retraite, nous avons bâti une petite maison solaire près de la maison mobile. A ce moment je siégeais sur le Comité de Santé de Georgetown depuis dix ans ce que j’ai continué de faire jusqu’en 1986. Je me suis dit alors que c’était suffisant et j’ai refusé toute autre demande. 

J’étais alors libre de continuer à faire de la peinture à l’huile, un passe-temps que j’avais commencé lors de ma retraite et à finir la nouvelle maison au Vermont. L’électricité est fournie ppar la coopérative Washington Electric, un organisme dans lequel j’avais joué un rôle actif en 1939 lorsque j’avais demandé de fournir l’électricité à Chelsea et jusqu’à Tunbridge. En 1987, j’ai eu une faiblesse et j’ai accepté qu’on inscrive mon nom comme candidat sur le conseil de direction de la coopérative. J’ai perdu mon élection par un vote. Durant l’année, un des directeurs a du démissionner de son poste. Le conseil d’administration dans sa grande sagesse pensa que j’étais la personne toute désignée pour finir son terme. Je me suis présenté le printemps suivant et j’ai siégé sur le conseil pendant treize ans. J’ai toujours aimé servir. Je suis actuellement administrateur de zone et officier de santé à Chelsea et depuis deux ans officier de santé pour la ville voisine de Tunbridge là où j’ai grandi.

**************
RV2003 REUNION UPDATE
The timing and a couple details of RR2003@PhoenixAZ have been nailed down:

Friday, 11 April 2003; Immediate and small family gatherings arranged by the individual groups.  The RR2003 committee person, who is tracking the potential attendees, will assist these groups to get together. 

Saturday, 12 April 2003; Parkridge Park in Peoria Arizona, which is a few miles from the available motels.  We are planning on renting �rmadas, which will provide a roof and picnic tables with benches.  So far the Hampton Inn 
has been recommended.

Sunday, 13 April 2003; Paradise Resort Ballroom, 10950 West Union Hills Drive, Sun City AZ 85373-1558.  This is where the RR2003 grand kahuna lives, and it is a couple miles from the aforementioned Park.

L’horaire et certains détails de la réunion RR2003@PhoenixAZ ont été fixés.

Le vendredi 11 avril 2003, il y aura de petites réunions familiales arrangées par les familles elle-mêmes. Le comité de RR2003 est prêt à aider à l’arrangement de ces réunions.

Samedi le 12 avril 2003, à l’hôtel Parkridge Park de Peoria, Arizona situé à quelques milles des motels, on pense à louer Ormadas ce qui nous donne un toit et des tables à picnique avec des bancs. On recommande le Hampton Inn.

Dimanche le 13 avril 2003, Pparadise Resort Ballroom, 10950 West Union Hills Drive, Sun City AZ 85373-1558. C’est là que réside le grand kahuna de RV2003 et c’est à seulement une couple de milles du Park déjà mentionné

****************
MAY CHAT NEWS & TOPIC HIGHLIGHTS

By t-tiger

Chat messages were down for the month of May and early June. The reason being: the beginning of summer, a multitude of family activities and gatherings. All of these were put first on the cousin’s priority list. This coupled with a couple of HD crashes to give Yahoo Groups a break and to spark up some Rivard tenacity. By now you all know that if a Rivard is told it can’t be done they will give it their best shot in spite of the obstacles placed in their paths. 

One thing I did note this month is that many of the messages that would be categorized as chat messages took place off the forums as cousins planned for mini meets coupled with research trips. Last month you read in the newsletter of André, Marlyss, & Nathalie’s Mini meet in Louisiana. Next month we will fill you in on the Mini meets that have and are yet to take place in the Midwest, as well as, share photos. 

So be sure & stay tuned to your favorite forum!

Jan (AKA: t-tiger on temporary assignment)

NOUVELLES DU CLAVARDAGE EN MAI

Par t-tiger Traduit par Alain Gariépy

Les messages ont été peu nombreux en mai et au début de juin. Probablement à cause du début de l’été, les activités en famille et les réunions. Ce furent les priorités des cousins. Ajoutez une couple d’ordinateurs brisés a permit de donner un répit à Yahoo et de vaincre la ténacité de certains cousins Rivard. Maintenant vous savez tous que si on dit a un Rivard qu’une chose ne peut être faite, il se met à la tâche pour vaincre tous les obstacles sur son chemin.

Une chose que j’ai notée, beaucoup de messages de la catégorie bavardage se sont faits en dehors du forum parce que certains planifiaient des mini réunions et des voyages de recherche. Le mois dernier vous avez lu dans le bulletin que André, Marlyss et Nathalie se sont rencontrés en Louisiane. Le mois prochain le bulletin sera rempli de comptes-rendu de réunions qui ont eu lieu et qui se dérouleront dans le Miswest tout ça avec les photos de ces évènements.

 

*************
MAY FORUM NEWS & TOPIC HIGHLIGHTS

Susan Bellefeuille (AKA: Susie Q.)

The forum was kind of quiet for the month of May with only 338 messages being sent, as apposed to the 720 from last month. It must be that the nice weather has returned, luring people away from the computer if you can believe that, and outside to enjoy some sunshine. The number of cousins on the forum dropped from 337 to 327, meaning that ten of our cousins are missing in action, hope they will return! That and/or they may have done a un-subscribe during the summer so they can enjoy their family vacation time. 

OBITS:
Henri sent 72 obits this month to the forum.. There were also 2 obits sent to the forum from Jim L. and J.G.L. 
CONDOLENCES AND PRAYERS:
To our Denise Rivard, who lost her husband Serge Losier on May 2nd. 2002, you are in our thoughts Denise. Many of you may remember that in June of last year Serge suffered a severe stroke. At the time there was very little expectation that he’d survive at all, but survive he did. His endurance, faith, strength, and his strong belief in the man upstairs made a difference in all of our lives. Beliefs that Denise shared with cousins on the forum and the chat. Serge will be sorely missed by all of us. 
BIRTHDAY WISHES:
Belated wishes went out to Nina and Alain for their Birthdays May 26, 2002

NEW COUSINS

A list of new cousins from our Mary Ann (AKA: Mother Superior)

Rivard … Charles and Bonniejean (Kirkham) Powell, Thomas Rivard 

Lanouette-Lavigne … Wes Lavigne 

Dufresne … Andre Rivard 

LaGlanderie … R. Andre Rivard, Claire Gaulin 

Lacoursiere … Phil Lacoursiere 

Giasson … Fr. Constantin Rivard

NOUVELLES DU FORUM EN MAI

Susan Bellefeuille (dite Susie Q.)

Ce fut tranquille durant ce mois de mai, seulement 338 messages à comparer avec 720 le mois dernier. Sans doute que le beau temps garde les gens loin de leur ordinateur si c’est possible et dehors afin de jouir du soleil. Le nombre de cousins membres a diminué de 337 à 327. Dix de nos cousins sont partis, souhaitons qu’ils nous reviennent! Peut-être sont-ils partis pour l’été seulement afin de ppasser les vacances d’été avec leur famille.

AVIS DE DÉCÈS
Henri a fait parvenir 72 avis de décès au forum. Deux nous viennent de Jim L* et de JGL.
 
CONDOLÉANCES ET PRIÈRES :
À notre chère Denise Rivard qui a perdu son mari Serge Losier le 2 mai 2002. On pense à toi Denise. Vous vous souvenez sans doute qu’en juin l’an dernier, Serge a souffert d’une congestion cérébrale. À l’époque, et contre toute attente, Serge a survécu. Tous ont été inspiré par son endurance, sa foi, sa force et sa croyance en l’Être Suprême. Denise a bien voulu nous tenir au courant sur le forum et sur le clavardage. Serge nous manquera à tous.
VŒUX D’ANNIVERSAIRE :
Des vœux ont été adressés à Nina et Alain pour leur anniversaire le 26 mai 2002.
NOUVEAUX COUSINS :
Voici la liste des nouveaux cousins que Mary Ann (dite Mère Supérieure) nous a fait parvenir.

Rivard … Charles et Bonniejean (Kirkham) Powell, Thomas Rivard

Lanouette-Lavigne Wes Lavigne

Dufresne … André Rivard

LaGlanderie … R. André Rivard, Claire Gaulin

Lacoursière … Phil Lacoursière

Giasson … Le Père Constantin Rivard

Antoine Rivard and Marie Briard got another descendant at 9:23 pm on Friday, May 30, 2002.  A son was born to Traci and Christopher Smith, grandson to Nathalie and Jan Smith.  I believe the "JC" stands for Jan Christopher Smith, he'll be the third. This makes Nathalie and Jan  first time Grandparents. Un nouveau descendant de Antoine Rivard et Marie Briard est né à 21h23 le vendredi 30 mai 2002. Un garçon dont les parents sont Traci et Christopher Smith et petit-fils de Nathalie et Jan Smith. L’initiale JC veut dire Jan Christopher Smith, le troisième du nom. Il s’agit du premier petit-enfant de Nathalie et Jan.
THINGS THAT WE LEARNED:
  • We are still in search of that EVER ELUSIVE Ze Chat
  • That Chris designated Jan as the official "Complaints Department" 
  • JG has elevated Nina to the Five Favorite Chicks Podium, for 30 pages of Dennison connections. The rest of the message is X-rated. Hope you like heights Nina! 
  • That Dot is in total awe of Nina and can't even begin to imagine what it must be like, to be elevated into that select and elite group of the "TOP FIVE FAVOURITE LIVING CHICKS" of his majesty, the great one, 
  • How much trouble 9 obits can cause and worth every pain staking effort. 
  • Chris knows how to give a cut and paste lesson for anyone requiring help!
  • J.G. almost won the Lottery!!!! You would think at least they would make the result printouts a different color. To bad JG maybe next time.
  • Cousin Arizona Larry thinks one of the cousins should fess up as to what branch dear old Lucifer (Lucien) is part of.
INQUIRIES:
  • Message # 26508 … Do we know when and where the first Rivard migrated to the USA? see corresponding messages
  • Message # 26515 … I am looking for the ancestry of Marine Mary or Marie Rivard who married Jean-Baptiste Peltier Question: from Bonniejean and Charles Powell; see corresponding messages
  • Message # 26578 -- needing help on research! I have found my gg-grandfather, the elusive "JOSEPH MARTEL" in the 1860 census of Ste. Geneveive, Missouri Question: from Wanda 
  • Message # 26698 Cindy would like to know where in Canada I need to write to for copies of birth records, land records, baptism records.
  • Message # 26457 - Miscellaneous Information on Western Fur Trade History
  • Message # 26477 - Ron Girardin has returned to the family fold and has given us his family tree site.
VIRUS ALERT:

The forum was once again alerted to some really nasty viruses from cousin Jim. The motto these days should be, "Be ever diligent with Attachments and Unknown Mail". Message # 26477 1. Trend Micro Updates . . . . and 2. Snoopy Debuts . . . 
 

TIDBITS:

  • Message # 26402 - Site from Jim - LACOURCIERE 1891 census 
  • Message # 26403 - Site has descendants of Thomas Rivard if anyone is interested and Mary Anne responded in kind, that this is our cousin Jason Livermore and he is listed under the Rivard group. 
  • Message # 26404 - Site will find information that you will not normally find on the net. 
  • Message # 26446 - Sonja Fagnan dropped in to give us the Commonwealth War Graves Commission Site
  • Message # 26455 - Some interesting information and research on Francois-Xavier Revore (Revoirs) and corresponding messages
  • Message # 26457 - Miscellaneous Information on Western Fur Trade History
  • Message # 26477 - Ron Girardin has returned to the family fold and has given us his family tree site
  • Message # 26588 - Found in Old Families of Louisianna: Labarre Family, Page 103 and 104
  • Message # 26508 Dot asked on behalf of her niece " when the first Rivard settled in the USA"? MaryAnn’s two bits - Lots of Rivard voyagers earlier, but I think Antoine Rivard dit Lavigne who married Marie Briard in Louisiana would be the earliest Rivard who settled on now US soil (at least by 1704 when he married at Fort Mobile).
BIG THANK YOU:

To Jan Dorn and Marlyss Hernandez for all their good and faithful work on the newsletter in the past. It was surely a pleasure to read their newsletters and appreciated by all the cousins on this forum. Thank you both so much for your time and commitment. We are truly lucky to have so many good and talented people.

That’s it for this Month _ Susie Q.

ON A APPRIS QUE :
  • On recherche toujours ce mystérieux Ze Chat
  • Chris a nommé Jan agent officiel du « département des plaintes »
  • Nina est devenue la cinquième élue à monter sur le podium des favorites de JG, à cause des 30 pages qu’elle a extraites de Dennison. Nina, aimes-tu les hauteurs?
  • Dot a eu une peur terrible pour Nina. Elle a peine à imaginer comment on se sent d’être élevé dans le groupe sélect des « CINQ FAVORITES » de sa majesté, le grand.
  • Neuf avis de décès peuvent causer bien des soucis! Mais ça vaut la peine.
  • Chris a la recette de copier et coller et peut donner une leçon à qui le demandera.
  • JG a presque gagné la Loto!!! Les résultats devraient être devrait au moins être imprimés avec différentes couleurs. C’est bien de valeur JG. Tu seras peut-être plus chanceux la prochaine fois.
  • Cousin Larry Arizona croit qu’un cousin devrait faire des recherches pour déterminer à quelle branche appartient Lucifer (Lucien).
DEMANDES :
* Message # 26508 … Est-ce-qu’on sait en quelle année et où le premier Rivard a immigré aux États-Unis ? Voir les messages correspondants

* Message # 26615 … Je recherche les ancêtres de Marine Mary ou Marie Rivard qui épousa Jean-Baptiste Peltier. Uestion de Bonniejean et Charles Powell

* Message # 26578 … J’ai besoin d’aide! J’ai trouvé mon arrière-arrière-grand-père, l’insaisissable « JOSEPPH MARTEL » dans le recensement de 1860 de Sainte-Geneviève, Missouri. Question de Wanda.

* Message # 26698 … Cindy aimerait savoir où écrire au Canada pour obtenir des copies de certificats de naissance, de certificats de propriété, certificats de baptême.

* Message # 26547 … Différentes informations sur l’histoire de la traite des fourrures dans l’Ouest.

* Message # 26477 … Ron Girardin est de retour vers la famille et nous a donné l’adresse des trois sites de sa famille.

ALERTE AU VIRUS

Notre cousin Jim nous a averti de la présence de quelques désagréables virus. Le mot d’ordre devrait être « Soyons vigilants vis-à-vis les attachements et les courriels d’origine inconnue. » Message # 26477 1. Où allons-nous avec les ordinateurs? 2. Les débuts de Snoopy

DIVERS
  • Message # 26402 – Jim LACOURSIERE nous propose un site sur le recensement de 1891.
  • Message # 26403 – Un site donnant les descendants de Thomas Rivard. Mary Ann nous précise qu’il s’agit de notre cousin Rivard : Jason Livermore et il fait déjà parti du forum
  • Message # 26404 – Un site qui fournit des informations qu’on ne trouve pas généralement sur la Toile.
  • Message # 26446 – Bonnes nouvelles de Sonia Fagnan qui nous envoie l’adresse du site des tombes des soldats du commonwealth.
  • Message # 26455 – Informations intéressantes sur François-Xavier Revore (Revoirs)
  • Message # 26457 – Informations diverses sur l’histoire de la traite des fourrures.
  • Message # 26477 – Ron Girardin est de retour et nous donne trois adresses sur l’histoire de la famille.
  • Message # 26588 – Voir les ppages 103 et 104 sur l’histoire de la famille Labarre dans les vieilles familles de Louisiane.
  • Message # 26508 – Dot demande pour sa nièce quand le premier Rivard s’est installé aux USA? La réponse de Mary Ann – Plusieurs voyageurs sont venus très tôt mais je crois que Antoine Rivard dit Lavigne qui épousa Marie Briard en Louisiane serait le premier Rivard a s’installer sur le territoire de ce qui est maintenant les USA (Vers 1704 alors qu’il se maria à Fort Mobile)
UN GRAND MERCI :
À Jan Dorn et Marlyss Hernandez pour tout le bon et fidèle travail qu’elles ont fait pour le bulletin. C’était un plaisir de lire leur bulletin que tous les cousins appréciaient. Merci à vous deux pour le temps dédié à ce travail. Nous sommes fortunés d’avoir tant de gens avec un si grand talent.
 

C’est tout pour ce mois-ci.

************

 
 

Barbecued Country-Style Ribs

les côtelettes barbecue de façon campagnarde.

Recipe

Summer has always been my favorite time of year. The sun, warmth, longer daylight hours, families gathering outside to enjoy activities, touch football games, swimming, camping, fishing-ummmm, but best of all—barbecues! So this month I’d like to share my favorite summertime recipe: Barbecued Country-Style Ribs

Place 4 pounds country-style ribs* in large pan, add enough water to cover; heat to boiling. Reduce heat; cook 1 hour. Remove ribs; drain. Place bone "side down on grill" 3 inches from medium coals. Cook about 30 minutes, turning frequently.
 

Prepare Orange Sauce
 
 

1/3 cup orange marmalade

¼ cup lemon juice

¼ cup soy sauce

1 clove garlic, minced

2 teaspoons cornstarch

2 tablespoons water

In saucepan, mix marmalade, lemon juice, soy sauce and garlic. Mix cornstarch and water until smooth; stir into saucepan. Cook, stirring constantly, just until mixture thickens and boils.
 

Spoon sauce on ribs, cook 5 minutes, turn; spoon sauce on ribs and cook 5 minutes longer or until ribs are done. 

*If you prefer to use spareribs, decrease cooking time in water to 20 minutes; increase cooking time on grill to 50 minutes.
 

HINT: Parboil a good supply of the ribs ahead of time, wrap in aluminum foil and freeze. They’ll be ready to thaw and cook on the grill whenever you need them!

Recette

L’été a toujours été ma saison favorite. Le soleil, la chaleur, la longueur de la clarté, les réunions de famille au grand air, les parties de touch football, la natation, le camping, la pêche, mais le meilleur c’est le barbecue. C’est la raison pour laquelle je voudrais partager avec ma recette favorite : les côtelettes barbecue de façon campagnarde.

Placez 4 livres de côtelettes dans une grande poêle, ajoutez de l’eau pour couvrir; chauffez jusqu’à ébullition. Réduisez le feu; chauffez 1 heure. Enlevez les côtelettes; faites égoutter. Placez les côtelettes sur une grille à 3 pouces du charbon. Cuire environ 30 minutes, retournant les côtelettes fréquemment.

Sauce à l’orange
 
 

1/3 tasse de marmelade à l’orange

¼ tasse de jus de citron

¼ tasse de sauce soja

1 gousse d’ail émincée

2 cuil à thé de fécule de maïs

2 cuil à table d’eau

Dans la poêle, mélangez la marmelade, le jus de citron, la sauce soja et l’ail. Mélangez le fécule de maïs et l’eau jusqu’`a ce soit lisse; Remuez dans la poêle. Cuire en remuant constamment jusqu’à ce que le mélange épaississe et bouille.

Ajoutez à la cuillère la sauce sur les côtelettes, cuire 5 minutes, retournez et refaites le processus jusqu’à ce que les côtelettes soient cuites.

Si vous préférez des spare ribs diminuez de 20 minutes le temps de cuisson dans l’eau et augmentez le temps de 50 minutes sur le grill.

Un bon conseil : Préparez d’avance vos côtelettes, enveloppez les dans du papier aluminium. Vous n’aurez qu’à les faire cuire sur le grill lorsque nécessaire. 

**************
HOUSEHOLD HINTS:
  1. Budweiser beer conditions the hair
  2. Pam cooking spray will dry finger nail polish
  3. Cool whip will condition your hair in 15 minutes
  4. Mayonnaise will kill lice, it will also condition your hair
  5. Spike your hair with Close-up tooth paste, it will also give it a tint.
  6. Elmers Glue … paint on your face, allow it to dry, peel off and see the dead skin and blackheads disappear.
  7. Shiny Hair … use brewed Lipton Tea
  8. Sunburn … empty a large jar of Nestea into your bath water
  9. Minor burn … Colgate or Crest toothpaste
  10. Burn your tongue? Put sugar on it
  11. Arthritis? WD-40 … Spray and rub it in, kills insects too. It was demonstrated, guess its no worse than some of the chemicals we are exposed to.
  12. Bee stings … meat tenderizer ( I think that one is well known).
  13. Chigger bite .. Preparation H
  14. Puffy Eyes … Preparation H
  15. Paper Cut … Crazy glue or chap stick
  16. Sore nipples (Nursing Mothers) chap stick or a wet lipton tea bag
  17. Stinky feet – Jello!! A woman volunteer, she said she actually had stinky feet, her feet were put in a pan of jello!
  18. Athletes feet … cornstarch
  19. Fungus on toenails or fingernails … vapor rub
  20. Kool aid to clean diswasher pipes. Just put in the detergent section and run a cycle, it will also clean a toilet.
  21. Kool aid can also be used as a dye in a paint
  22. Kool aid in Dannon plain yogurt as a finger paint, "You kids will love it and it won’t hurt them if they eat it. 
  23. Peanut butter … will get scratches out of CD’s … Wipe off with a coffee filter.
  24. Sticking bicycle chain … Pam no-stick cooking spray.
  25. Pam will also remove paint and grease from your hands! Keep a can in your garage for your hubby.
  26. Peanut butter will remove ink from the face of dolls.
  27. When doll clothes are hard to put on, sprinkle with cornstarch and watch them slide on.
  28. Heavy dandruff … pour on the vinegar.
  29. Body paint … Crisco mixed with food coloring. Heat the Crisco in the microwave, pour into an empty film container and mix with food coloring.
  30. Tie Dye T-shirts … mix a solution of kool aid in a container, tie a rubber band around a section of the t-shirt and soak.
  31. Stress Buster (preferably for a work group) take a roll of scotch tape and a packet of straws and build a tower without talking to each other.
  32. Preserving a newspaper clipping … large bottle of club soda and ½ cup of milk of magnesia, soak for 20 min. and let dry, will last for years!
  33. A Slinky will hold toast and CD’s!
  34. To keep goggles and glasses from fogging, coat with colgate tooth-paste.
  35. Stay Free Maxi Pads – clean windows, floors. Just stick to the palm of your hand and work. Can also be used as a knee pad.
  36. Pampers as an absorbent. Remove stains from the carpet with club soda and a pamper to absorb. Wine stains, pour on Morton salt and watch it absorb the salt.
  37. To remove wax … take a paper towel and iron it over the wax stain, it will absorb into the towel.
  38. Remove labels off of glassware etc., rub with peanut butter.
  39. Baked on food … fill container with water, get a bounce from the laundry room and the static from the bounce towel will cause the baked on food to adhere to it. Soak overnight. Also you can use two Efferdent tablets, soak over night!.
  40. Crayon on the wall … colgate tooth-paste and brush it.
  41. Dirty grout … Listerine
  42. Stain on clothes … Colgate
  43. Grass stains … Karo syrup
  44. Grease Stains … Coca Cola, it will also remove grease stains from the driveway overnight. We know it will take corrosion from batteries!
  45. Sweat stains … Efferdent or vinegar
  46. Use a Maxi-Pad in your cap as a sweat band.
  47. Fleas in your carpet? 20 Mule Team Borax … Sprinkle and let stand for 24 hours.
  48. Last but not the least, it is my favorite one! To keep FRESH FLOWERS longer, add a little Clorox or 2 Bayer aspirin or just use 7-up instead of water.
1.       Une bière Budweiser remet les cheveux en état

2.       Une couche de Pam fait sécher le vernis à ongle

3.       Cool whip remet vos cheveux en état en 15 minutes.

4.       La mayonnaise tue les poux et remet vos cheveux en état

5.       Piquer vos cheveux avec la pâte à dents Close-up. Cela leur donne une coloration

6.       Placer une couche de colle-peinture Elmer, faire sécher, desquamer. Enlève la peau morte et les points noirs

7.       Pour des cheveux brillants, utiliser une infusion de thé Lipton

8.       Coups de soleil – Vider un pot de Nestea dans l’eau du bain.

9.       Petite brûlure – Mettre de la pâte à dents Crest ou Colgate.

10.     Brûlure sur la langue? Mettre du sucre.

11.     Arthrite – Vaporiser WD-40 et frotter; tue les insectes également. On a prouvé que ce n’est pas plus mauvais que les expositions aux produits chimiques.

12.     Piqûres d’insectes – Attendrisseur à viande (celui-ci est bien connu)

13.     Morsure de chigger – Préparation H

14.     Yeux bouffis – Préparation H

15.     Coupure avec du papier – Crazy glue ou crayon à crevasse. La colle est maintenant utilisée dans les hopitaux au lieu de points de suture.

16.     Crevasses au sein (pour les mères qui nourrissent leur bébé) crayon à crevasse ou un sac à thé Lipton humecté

17.     Odeur de pieds – Jello!! Une bénévole qui avait des odeurs de pied les a placés dans un plat de Jello.

18.     Pieds d’athlète – fécule de maïs

19.     Champignons aux ongles d’orteil ou de doigt; frotter de la vapeur

20.     Kool-Aid pour nettoyer le drain de l’évier. Placer dans la section de détergent et faites un cycle.

Utiliser pour nettoyer les toilettes. Mon Dieu, j’ai bu beaucoup de Kool-Aid.

21.     Kool-Aid sert également de teinture dans la peinture

22.     Kool-Aid dans un yogourt Dannon pour faire peindre les enfants avec les doigts « Vos enfants vont adorer et ce n’est pas dommageable même s’ils en mangent. »

23.     Beurre d’arachide – pour enlever les égratignures sur vos CD’s. Utiliser un filtre en papier pour le café.

24.     Une chaîne à bicycle qui colle – Vaporiser du Pam.

25.     Le Pam enlève également la peinture et la graisse sur les mains.! Placer une cannette dans le garage pour votre mari.

26.     Le beurre d’arachide enlève l’encre sur la figure des poupées

27.     Lorsque les vêtements de poupées sont difficile à mettre, saupoudrer de fécule de maïs et voyer comme ça devient facile

28.     Beaucoup de pellicules – Mettre du vinaigre.

29.     Peinture sur le corps – Du Crisco avec des colorants alimentaires. Chauffer le Crisco dans le four à micro-ondes, verser dans un contenant à film et mélanger avec le colorant de votre choix.

30.     Teindre un T-shirt – placer une solution de Kool-Aid dans un plat, placer un élastique sur un morceau du T-shirt et tremper dans le Kool-Aid.

31.     Pour diminuer le stress. En groupe préférablement. Prendre un rouleau de scotch tape, un paquet de pailles et faire une tour sans parler les uns aux autres.

32.     Pour conserver une découpure de journal – Prendre une bouteille de club soda et ½ tasse de lait de magnésie, faire tremper la découpure dans la mixture pendant 20 minutes – Dure des années.

33.     Un Slinky sert de support au pain rôtie et aux CD’s.

34.     La pâte à dents empêche les lunettes de s’embrouiller.

35.     Les coussinets Maxi-Pads peuvent nettoyer les fenêtres, les planchers. Placer dans le creux de la main. Utiliser aussi comme coussin pour les genoux.

36.     Les couches Pampers sont absorbantes. Pour enlever une tache sur un tapis, humecter avec du club soda et faire absorber par une Pamper. Pour une tache de vin, verser du sel Morton et voir comment le sel absorbe le vin.!

37.     Pour enlever de la cire. Prendre une serviette en papier, la placer sur la tache de cire et repasser avec le fer à repasser La serviette en papier absorbe la cire.

38.     Pour enlever les étiquettes sur les verres, frotter avec du beurre d’arachides.

39.     Cuit sur les aliments – remplir un contenant d’eau, prendre un morceau de bounce dans la buanderie et le statique sur le morceau de bounce permet le cuit sur l’aliment de coller au morceau de bounce. Faire tremper durant la nuit. Utiliser également 2 tablettes d’Efferdent , faire tremper durant la nuit

40.     Crayon sur les murs. Prendre de la pâte à dents Colgate et frotter

41.     Tache quelconque – Listerine

42.     Tache sur les vêtements. Colgate

43.     Tache d’herbe – Sirop Karo

44.     Tache de graisse – Coca-cola, permet d’enlever les taches de graisse dasn l’entrée d’auto. Enlève également la corrosion sur la batterie.

45.     Tache sucrée – Efferdent ou vinaigre

46.     Utiliser un maxi-pad dans votre calotte pour absorber la sueur

47.     Puces dans votre tapis. 20 mule team borax, asperger sur le tapis et attendez 24 heures.

48.     La dernière et non la moindre, c’est ma favorite. Pour conserver la fraîcheur des fleurs ajouter un peu de clorax, ou 2 aspirines ou du 7-up à la place de l’eau

****************
A LITTLE BIT OF TRIVIA

About 2 billion tons of animal manure are produced in the U.S. every year. France, Holland and Belgium have been classified by the European Community as "manure surplus" regions because they produce more than their land can absorb.

DE TOUT ET DE RIEN
Les animaux aux Etats-Unis produisent environ deux milliards de tonnes de fumier chaque année. La Communauté européenne a classé la France, la Hollande et la Belgique comme régions « de surplus de fumier » car elles produisent plus de fumier que leur sol peut absorber.
****************
A LITTLE BIT OF HUMOR
While waiting for my first appointment in the reception room of a  new dentist, I noticed his certificate, which bore his full name. Suddenly, I  remembered that a tall, handsome boy with the same name had  been  in my high school class some 50 years ago. Upon seeing him, however, I quickly discarded any such thought. This balding, gray-haired man with the deeply lined face was too old to  have  been my classmate. After he had examined my teeth, I asked him if he had attended  the local high school. "Yes," he replied. "When did you graduate?" I asked. He answered, "In 1950." "Why, you were in my class!" I exclaimed. He looked at me closely and then asked, "What did you teach?"
UN PEU D’HUMOUR
J’attendais dans l’antichambre d’un nouveau dentiste. Je vois son diplôme sur le mur, sur lequel son nom était inscrit. Soudain, je me souviens d’un grand, blond et beau garçon qui portait le même nom alors que j’étais au secondaire, il y a bien une cinquantaine d’années. En le voyant, j’ai bien vu que ce n’était pas lui. Cet homme chauve, à cheveux gris, plein de rides était bien trop vieux pour être mon condisciple. Après mon examen, je lui demande s’il avait fréquenté mon école secondaire. « Bien sûr » me répond-t-il. Je lui demande : « Quand avez-vous terminé? » Il me répond « En 1950! » « Mais vous étiez dans ma classe. » Il me regarde attentivement et soudain il me demande. « Quelle matière enseigniez-vous? » 
**************
THE EDITORS CORNER


This month's newsletter was late because of computer problems with my pc at home. My staff and I appreciate your patience and understanding for the delay. All problems have now been taken care of and our June newsletter will be posted on time. We may be missing some articles this month that are normally included and we send our apologies. 

I'd like to thank Jan, Dot, Marlyss, Sue, and everyone else who scrambled to help out with this month's newsletter. A special thank you goes to Alain for understanding the urgency in getting translations done and being able to do them in between his golf games. I hope he didn't miss any of that beautiful weather to golf!

Until next month … Chris

LA COLONNE DE L’ÉDITRICE-EN-CHEF.
Traduit par Alain Gariépy

Le présent bulletin est publié en retard, car j’ai eu des ennuis avec mon ordinateur à la maison. Mon personnel et moi apprécions votre patience et votre compréhension pour de délai. Tous ces problèmes ont été résolus et le bulletin de juin sera à temps. C’est pourquoi nous avons raté certains articles qui font normalement parti du bulletin et nous nous en excusons.
 

Je voudrais remercier Jan, Dot, Marlyss, Sue et tous ceux et celles qui se sont portés à notre secours. Un merci spécial à Alain qui a bien compris l’urgence de la situation et qui a dû faire ses traductions entre deux parties de golf. J’espère qu’il n’a pas manqué ces belles journées!

Au mois prochain … Chris